La FTSS : Guide de base de l'usager - Version canadienne SIMDUT


La fiche technique sur la sécurité des substances (FTSS) fournit les principaux renseignements ayant trait à une substance ou à un produit chimique : propriétés et risques possibles, précautions relatives à l'emploi et mesures d'urgence.

Le présent document a pour objectif principal d'aider toute personne n'ayant pas nécessairement de connaissances techniques avancées à utiliser une FTSS pour comprendre les risques découlant de l'emploi des divers produits chimiques et les précautions qui s'imposent.

Preface

Bien qu'il s'efforce par tous les moyens de veiller à ce que l'information qu'il distribue soit exacte et exhaustive, le CCHST ne se porte pas garant que ladite information est exacte et exhaustive et il ne sera tenu responsable d'aucun dommage ni d'aucune perte découlant de l'utilisation d'une information inexacte ou incomplète.

Le CCHST encourage la plus vaste diffusion possible de ce document. Bien que cette publication soit soumise à des droits d'auteur, il est possible d'obtenir la permission de la reproduire en téléphonant au numéro 1-800-263-8466.

This publication is available in English under the title : The Material Safety Data Sheet: A Basic Guide for Users - Canadian WHMIS Version.

Jessie M Callaghan
Catherine J Dumschat
Robert F Whiting
Révision par : Yvonne M Pietersma

Publication numéro P96-3F
ISBN 0-660-95231-9
Numéro du MAS CC273-2/96-3F

Publication : 1987
Réimpression : 1989
Révision : 1996

CCHST
250, rue Main est
Hamilton, Ontario
L8N 1H6
(905) 572-2981
(905) 572-2206 (Télécopieur)

Introduction

La fiche technique sur la sécurité des substances (FTSS) fournit les principaux renseignements ayant trait à une substance ou à un produit chimique : propriétés et risques possibles, précautions relatives à l'emploi et mesures d'urgence.

Le présent document a pour objectif principal d'aider toute personne n'ayant pas nécessairement de connaissances techniques avancées à utiliser une FTSS pour comprendre les risques découlant de l'emploi des divers produits chimiques et les précautions qui s'imposent.

Les FTSS des diverses compagnies n'ont pas toutes la même apparence, mais elles devraient renfermer la même information de base. L'organisation du présent guide suit les 9 sections dictées par le SIMDUT au Canada (telles que décrites dans le Règlement sur les produits contrôlés) sous leurs en-têtes respectifs. (Voir Figure 1). Il est à remarquer que le Règlement permet d'utiliser des en-têtes semblables plutôt qu'identiques.

Les FTSS ne sont pas rédigées strictement à l'intention des superviseurs et des travailleurs qui utilisent le produit. Elles s'adressent également aux pompiers, médecins, hygiénistes du travail, directeurs de la sécurité, ingénieurs, spécialistes de l'environnement et autres. Les besoins de ces divers groupes étant différents, il se peut qu'une FTSS renferme des renseignements qui ne vous intéressent pas.

La FTSS est un point de départ essentiel lorsqu'on désire élaborer un programme d'hygiène et de sécurité complet en ce qui a trait à une substance chimique. Cependant, les FTSS ne fournissent pas à elles seules toute l'information nécessaire. Puisqu'elles sont rédigées par les fabricants ou fournisseurs, elles ont tendance à donner des renseignements généraux et condensés qui peuvent s'appliquer à tous les emplois raisonnablement prévus pour le produit.

En lisant une FTSS, il faut se rappeler qu'il existe trois genres de dangers pouvant découler de l'utilisation d'un produit chimique :

Il faut veiller à ce que la FTSS décrive bien toutes les mesures de prévention et d'urgence ayant trait à chacun des dangers que peut présenter la substance chimique en question. Une FTSS de bonne qualité donne de l'information spécifique et pratique (facile à appliquer). Une révision des principaux points à considérer en consultant une FTSS figure à la fin du présent document.

Pour obtenir des renseignements ou des conseils supplémentaires, vous avez le choix entre plusieurs sources, notamment votre superviseur, votre comité d'hygiène et de sécurité, le spécialiste en hygiène et sécurité de votre entreprise ou de votre syndicat, le fabricant du produit, le fournisseur du produit, des consultants en hygiène et sécurité du travail, l'organisme gouvernemental responsable de l'hygiène et de la sécurité du travail dans votre région et le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST).

Certains termes techniques ou spécialisés figurent souvent dans les FTSS. Le CCHST explique ces termes dans une publication intitulée «La fiche technique sur la sécurité des substances - une explication des termes courantsė.

Figure 1 - Exemple de fiche signalétique

FICHE SIGNALETIQUE

SECTION 1 : RENSEIGNEMENTS SUR LE PRODUIT
Identificateur du produit :
Code du produit :
Nom et adresse du fabricant :
Nom et adresse du fournisseur :
No. du commerce :
No. du commerce :
No. d'urgence : No. d'urgence :
Usage du produit :

SECTION 2 : INGREDIENTS DANGEREUX
Ingrédients
No. CAS
% POIDS
CL50 (ppm)
DL50 (mg/kg)

SECTION 3 : CARACTERISTIQUES PHYSIQUES
Etat physique (gaz, liquide ou solide) :
Apparence et odeur :
Seuil de l'odeur (ppm) :
Tension de vapeur (mm Hg) :
Taux d'évaporation :
Point de congélation/fusion (deg. C) :
% Volatil (par volume) :
Densité (g/ml) :
Densité relative :
Densité de la vapeur (air = 1) :
Point d'ébullition (deg. C) :
Solubilité dans l'eau (à 20 deg. C) :
pH :
Coefficient de répartition huile/eau :

SECTION 4 : RISQUES D'INCENDIE ETD'EXPLOSION
Conditions d'inflammabilité :
Point d'éclair et méthode :
Seuil minimal d'explosibilité (SME) (% par volume) :
Seuil maximal d'explosibilité (SME) (% par volume) :
Température d'auto-inflammation :
Produits extincteurs :
Produits de combustion dangereux :
Données sur l'explosibilité :
Sensibilité aux chocs ou aux décharges électro-statiques :

SECTION 5 : REACTIVITE
Instable : [ ] oui [ ] non
    Si instable, conditions d'instabilité?
Substances incompatibles :
Polymérisation dangereuse : [ ] oui [ ] non
    Si oui, sous quelles conditions?
Produits de décomposition dangereux

SECTION 6 : PROPRIETES TOXICOLOGIQUES -RISQUES D'ATTEINTE A LA SANTE
Voies d'administration/exposition :
  [ ] contact avec la peau
  [ ] absorption par la peau
  [ ] contact oculaire
  [ ] inhalation
  [ ] ingestion
DL50 :
CL50 :
Effets de l'exposition aiguë au produit :
Effets de l'exposition chronique au produit :
Limites d'exposition :
Propriété irritante :
Sensibilisation au produit :
Effets toxiques sur la reproduction :
Cancérogénicité :
Tératogénicité :
Mutagénicité :
Noms des produits toxicologiquement synergiques :

SECTION 7 : PREMIERS SOINS
Inhalation :
Peau :
Yeux :
Ingestion :

SECTION 8 : MESURES PREVENTIVES
Mécanismes techniques :
Matériel personnel de protection :
 Gants (genre de matériel) :
 Protection des yeux :
 Protection respiratoire :
 Vêtements :
Exigences en matière d'entreposage :
Méthodes et équipement pour la manutention :
Mesures à prendre en cas de fuite ou de déversement :
Elimination des résidus :
Renseignements spéciaux en matière d'expédition :

SECTION 9 : RENSEIGNEMENTS SUR LAPREPARATION
Préparé par (groupe, département, etc.) :
No. de téléphone :
Date de préparation :

1. Renseignements sur le produit


SECTION 1 : RENSEIGNEMENTS SUR LE PRODUIT
Identificateur du produit :
Code du produit :
Nom et adresse du fabricant :
Nom et adresse du fournisseur :
No. du commerce :
No. du commerce :
No. d'urgence : No. d'urgence :
Usage du produit :

La première chose à faire en recevant une FTSS est de s'assurer qu'elle correspond bien à la substance utilisée. La section intitulée Information sur le produit donne les renseignements nécessaires à cette fin.

En plus du nom du produit, le nom du fabricant ou du fournisseur peut vous aider à confirmer que vous avez la bonne FTSS. Il doit correspondre au nom qui figure sur l'étiquette SIMDUT du fournisseur.

La FTSS et l'étiquette peuvent également renfermer d'autres renseignements, notamment un nom de produit ou un numéro de catalogue, pouvant servir à confirmer que vous avez la bonne FTSS.

Des renseignements sur l'emploi du produit sont parfois donnés. En rédigeant leurs FTSS, certains fabricants supposent que leur produit sera utilisé à certaines fins spécifiques. Cette information peut vous être très utile pour déterminer si vous utilisez le produit aux fins prévues. Dans le cas contraire, il pourrait être nécessaire d'obtenir des précisions du fabricant sur les précautions à observer.

Les produits chimiques peuvent vous parvenir directement du fabricant dans leur emballage d'origine, ou être mis dans d'autres contenants par un fournisseur ou distributeur qui fournit le produit directement à votre entreprise. Dans certains cas, le nom et l'adresse sont donnés tant pour le distributeur que pour le fabricant. Dans d'autres cas, une seule adresse est donnée et ce n'est pas nécessairement celle que votre service d'achat a utilisé pour obtenir le produit. Quoi qu'il en soit, il est ordinairement possible d'obtenir une FTSS actualisée en s'adressant soit au distributeur, soit au fabricant.

Vous pouvez composer le numéro de téléphone du fabricant ou du distributeur pour obtenir de plus amples renseignements au besoin. Consultez également la section intitulée Source de la FTSS, où se trouvent le nom et le numéro de téléphone du groupe, du service ou de la personne ayant préparé la FTSS.

2. Ingrédients dangereux


SECTION 2 : INGREDIENTS DANGEREUX
Ingrédients
No. CAS
% POIDS
CL50 (ppm)
DL50 (mg/kg)

Tous les ingrédients potentiellement dangereux doivent être listés sur la FTSS et la quantité approximative (pourcentage) de chaque ingrédient doit être donnée.

Il arrive que l'identité de certains ingrédients soit considérée confidentielle à titre de secret de fabrication. En pareil cas, le fabricant doit demander une exemption en vertu de la Loi sur le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses. La FTSS porte alors une indication de la date à laquelle la demande d'exemption a été faite et du numéro de registre qui lui a été affecté. Si l'ingrédient répond aux critères des secrets de fabrication, la demande est acceptée et la FTSS porte une indication de la date à laquelle la demande a été acceptée. Il est important de retenir que même si l'ingrédient est considéré comme secret de fabrication, les dangers qui s'y rattachent doivent être déclarés sur la FTSS. Autrement dit, si une demande d'exemption est déposée à l'égard d'un ingrédient qui a des effets toxiques connus, le fournisseur doit déclarer ces effets toxiques dans la section appropriée de la FTSS.

Les limites d'exposition professionnelle peuvent parfois être données dans la section consacrée aux ingrédients dangereux. Les FTSS donnent ordinairement des limites d'exposition professionnelle, notamment des valeurs TLV, qui sont des limites admissibles d'exposition (threshold limit values) établies par l'ACGIH (American Conference of Governmental Industrial Hygienists). Les limites d'exposition admissibles au Canada peuvent être différentes, selon le domaine administratif dont elles relèvent (provincial, territorial, fédéral). Votre entreprise est tenue par la loi de respecter les limites réglementaires applicables et ce ne sont pas nécessairement celles qui apparaissent sur la FTSS.

Les professionnels de la santé et de la sécurité utilisent les limites d'exposition comme normes dans leur procédé d'échantillonnage de l'air. Les concentrations relevées dans l'air d'un milieu de travail sont comparées aux limites d'exposition et, si les résultats le justifient, des mesures supplémentaires sont prescrites pour réduire l'exposition des travailleurs.

D'autres renseignements relatifs aux ingrédients du produit peuvent être donnés dans cette section, notamment le numéro de registre CAS (Chemical Abstracts Service), la DL50 et la CL50. Vous trouverez une définition de ces termes dans la publication du CCHST intitulée «La fiche technique sur la sécurité des substances - une explication des termes courantsė. La DL50 et la CL50 donnent une certaine idée des effets toxiques pouvant résulter à court terme. Le numéro de registre CAS peut servir à confirmer l'identité d'un ingrédient ou à obtenir des renseignements supplémentaires à son sujet.

3. Caracteristiques physiques


SECTION 3 : CARACTERISTIQUES PHYSIQUES
Etat physique (gaz, liquide ou solide) :
Apparence et odeur :
Seuil de l'odeur (ppm) :
Tension de vapeur (mm Hg) :
Taux d'évaporation :
Point de congélation/fusion (deg. C) :
% Volatil (par volume) :
Densité (g/ml) :
Densité relative :
Densité de la vapeur (air = 1) :
Point d'ébullition (deg. C) :
Solubilité dans l'eau (à 20 deg. C) :
pH :
Coefficient de répartition huile/eau :

La section Propriétés physiques décrit la substance et donne des renseignements techniques sur ses propriétés.

Vous devriez vous assurer que la description de la substance (son état physique et son aspect) correspond au produit que vous avez en mains, car autrement, il se pourrait que la FTSS ne soit pas la bonne ou que la substance ait vieilli ou se soit dégradée pendant l'entreposage ou l'expédition. Dans un cas comme dans l'autre, la FTSS ne s'appliquerait pas et il faudrait obtenir des conseils supplémentaires.

Le reste des renseignements donnés dans cette section servent à déterminer les conditions dans lesquelles le produit peut présenter certains dangers. Les spécialistes qui établissent les techniques de travail utilisent cette information pour mettre au point des méthodes visant à limiter l'exposition en milieu de travail, pendant l'entreposage et la manutention, en cas de déversement, et ainsi de suite.

Les différentes propriétés physiques ordinairement données sur une FTSS (seuil olfactif, densité relative, pression de vapeur, densité de vapeur, taux d'évaporation, point d'ébullition, point de congélation, pH et coefficient de répartition eau/huile) sont expliquées dans une publication du CCHST intitulée «La fiche technique sur la sécurité des substances - une explication des termes courantsė.

4. Risques d'incendie et d'explosion


SECTION 4 : RISQUES D'INCENDIE ET D'EXPLOSION
Conditions d'inflammabilité :
Point d'éclair et méthode :
Seuil minimal d'explosibilité (SME) (% par volume) :
Seuil maximal d'explosibilité (SME) (% par volume) :
Température d'auto-inflammation :
Produits extincteurs :
Produits de combustion dangereux :
Données sur l'explosibilité :
Sensibilité aux chocs ou aux décharges électro-statiques :

La section «Risques d'incendie et d'explosionė a pour but de décrire tout risque d'incendie ou d'explosion pouvant être relié au produit en question. Cette information, ajoutée à celle qui est donnée dans la section «Réactivitéė, peut servir à déterminer où stocker divers genres de produits (par exemple, les liquides inflammables doivent être stockés dans des endroits spécialement aménagés à cette fin, à l'écart de toute substance incompatible).

L'information que renferme cette section peut également servir à choisir des extincteurs appropriés et à les mettre au bon endroit, ainsi qu'à prévoir les meilleures mesures de lutte contre l'incendie à prendre dans un milieu de travail particulier. Une bonne partie des renseignements donnés dans cette section s'adressent aux pompiers et aux secouristes.

Si le produit présente un risque d'incendie, il importe de connaître les méthodes de manutention et de contrôle nécessaires pour prévenir les incendies. Il faut aussi connaître les mesures d'urgence à adopter en cas d'incendie dans votre milieu de travail particulier.

5. Réactivité


SECTION 5 : REACTIVITE
Instable : [ ] oui [ ] non
    Si instable, conditions d'instabilité?
Substances incompatibles :
Polymérisation dangereuse : [ ] oui [ ] non
    Si oui, sous quelles conditions?
Produits de décomposition dangereux

La section "Réactivité" décrit la stabilité de la substance en question et toute condition susceptible de la rendre instable ou de provoquer une réaction dangereuse. Une substance instable peut se décomposer, causer des incendies ou des explosions ou produire d'autres substances chimiques qui présentent des dangers différents. Il se pourrait, par exemple, que les produits de décomposition soient plus toxiques ou inflammables que la substance d'origine. L'exposition à la chaleur ou au soleil et le vieillissement sont des conditions qui peuvent entraîner la décomposition d'une substance instable. C'est pourquoi des précautions particulières s'imposent pour l'entreposage et la manutention d'une telle substance.

Certaines substances dites incompatibles peuvent produire une réaction violente ou une explosion si on les mélange ou si elles entrent en contact les unes avec les autres. Il faut entreposer ces substances séparément et éviter de les mélanger, si ce n'est selon un procédé spécial.

Il faut consulter cette section pour savoir comment utiliser et stocker une substance sans danger et pour éviter de mélanger des substances incompatibles.

6. Propriétés toxicologiques/Risques d'atteinte à la santé


SECTION 6 : PROPRIETES TOXICOLOGIQUES - RISQUES D'ATTEINTE A LA SANTE
Voies d'administration/exposition :
  [ ] contact avec la peau
  [ ] absorption par la peau
  [ ] contact oculaire
  [ ] inhalation
  [ ] ingestion
DL50 :
CL50 :
Effets de l'exposition aiguë au produit :
Effets de l'exposition chronique au produit :
Limites d'exposition :
Propriété irritante :
Sensibilisation au produit :
Effets toxiques sur la reproduction :
Cancérogénicité :
Tératogénicité :
Mutagénicité :
Noms des produits toxicologiquement synergiques :

La section "Propriétés toxicologiques" décrit les façons dont on peut être exposé au produit et les effets nuisibles qui peuvent résulter d'une telle exposition.

Les effets sur la santé sont décrits de façon générale et on doit se rappeler que chaque personne peut réagir différemment à un même produit. De plus, la façon dont on utilise le produit dans un milieu de travail particulier influe sur le degré de risque qu'il présente.

Certaines FTSS donnent de l'information sur les pires cas de toxicité auxquels on peut s'attendre, décrivant tous les effets qui peuvent être produits sur la santé sans préciser de dose ni de voie d'exposition. D'autres FTSS donnent de l'information sur les effets physiologiques auxquels on peut raisonnablement s'attendre dans des conditions normales d'emploi, de déversement ou d'urgence. Ce dernier genre d'information est ordinairement plus utile pour l'utilisateur du produit. Devant ces différentes attitudes face à la déclaration des possibilités d'effets physiologiques, il ne faut pas se baser uniquement sur les renseignements donnés dans cette section pour décider si un produit est dangereux pour la santé ou non.

Lorsqu'une FTSS décrit les effets qu'une substance produit sur les animaux, c'est ordinairement parce qu'on ne possède pas assez d'information au sujet des effets que cette substance produit sur les êtres humains. Il est important de se rappeler que la substance ne produira pas nécessairement les mêmes effets sur les êtres humains que sur les animaux, mais si on interprète ces données soigneusement, on peut en tirer une meilleure compréhension de la façon dont la substance affecte l'homme.

De nombreux termes utilisés dans cette section sont décrits dans la publication du CCHST intitulée «La fiche technique sur la sécurité des substances - une explication des termes courantsė. La description des effets possibles sur la santé comprend parfois des termes médicaux qui ne sont pas faciles à comprendre. Dans ce cas, il faut consulter une personne qui s'y connaît en matière de termes médicaux, par exemple un médecin ou une infirmière, pour tirer la chose au clair. Même un dictionnaire médical ne donne pas toujours une définition complète et compréhensible.

En comprenant les effets que la substance peut produire sur la santé, on comprend mieux l'importance des mesures de sécurité dans les méthodes de travail et du port de l'équipement de protection approprié.

Vous devriez aussi communiquer à votre médecin de famille l'information relative aux effets sur la santé. Il pourra ainsi suivre vos antécédents professionnels, surveiller votre santé et établir un lien possible entre vos symptômes et la surexposition à certaines substances en milieu de travail.

Voies d'exposition

Les renseignements donnés sous cet en-tête décrivent la façon dont vous pouvez être exposé à la substance. Lorsqu'il est question de réduire l'exposition, il faut considérer chacune des voies d'exposition en cause. Les matières chimiques peuvent produire des effets nuisibles au point de contact avec le corps, en étant absorbées par lui, ou des deux façons. Une fois absorbées par le corps, les matières chimiques peuvent s'attaquer à des organes ou systèmes éloignés du point de contact. Par exemple, le phénol absorbé par la peau peut causer l'insuffisance rénale.

Les substances chimiques peuvent pénétrer dans l'organisme par la peau, les yeux, le système respiratoire par inhalation (on les respire) et le système digestif ou gastro-intestinal par ingestion (on les avale). L'importance de chaque voie d'exposition varie d'un produit à l'autre en fonction de plusieurs facteurs, dont les propriétés physiques de la substance et la façon dont on s'en sert.

Pour de plus amples renseignements concernant les voies d'exposition, consulter la publication du CCHST intitulée "Comment les matières chimiques du milieu de travail pénètrent dans l'organisme".

Effets d'une exposition aiguë au produit

On dit qu'une exposition est aiguë lorsqu'elle se produit sur une courte période, c'est-à-dire sur une durée de quelques minutes, quelques heures ou quelques jours.

Les problèmes occasionnés par une exposition aiguë se manifestent ordinairement au moment de l'exposition. Cependant, il arrive parfois que les effets sur la santé ne se fassent sentir que plusieurs heures ou mêmes plusieurs jours après l'exposition.

Il est important de connaître les effets typiques d'une surexposition à court terme, car ces symptômes attirent l'attention sur le fait qu'il y a surexposition accidentelle. Il se pourrait, par exemple, que les systèmes de contrôle du lieu de travail aient fait défaut. Tout symptôme qui semble pouvoir être associé à l'utilisation de certaines substances doit être signalé de manière à ce que le lieu de travail soit inspecté et qu'on en découvre la cause. Les causes possibles d'un symptôme sont très diverses : il se pourrait, par exemple, qu'une substance ait traversé vos gants ou que le système de ventilation ait fait défaut. Les symptômes ne sont parfois pas attribuables à une surexposition en milieu de travail, mais plutôt à un facteur étranger, comme un rhume par exemple.

Les effets d'une surexposition à des faibles concentrations de la substance en question sont ordinairement décrits en premier sur la FTSS. On peut ensuite passer aux effets possibles d'une surexposition moyenne ou grave. Il faut connaître la nature de ces symptômes pour être en mesure de reconnaître la possibilité qu'une surexposition entraîne des effets graves.

Effets d'une exposition chronique au produit

Une exposition chronique est une exposition à long terme. C'est-à-dire qu'elle se produit sur une période de plusieurs mois ou années. On peut aussi dire de ce genre d'exposition qu'elle est prolongée ou répétée.

Une maladie occasionnée par une exposition chronique peut évoluer très lentement et ne se manifester que plusieurs années après que l'exposition a cessé. Vous devez savoir que même en l'absence de symptômes au moment de la surexposition, une maladie pouvant y être rattachée peut se déclarer des mois ou des années plus tard. Il se pourrait, par exemple, qu'une personne exposée à l'amiante n'éprouve aucun problème respiratoire sur le coup, mais finisse par être atteinte d'un cancer du poumon plusieurs années plus tard. C'est pourquoi il est très important de se conformer à toutes les précautions recommandées pour le travail que vous faites.

Limites d'exposition

Les FTSS donnent ordinairement des limites d'exposition professionnelle, notamment des valeurs TLV, qui sont des limites admissibles d'exposition (threshold limit values) établies par l'ACGIH (American Conference of Governmental Industrial Hygienists). Les limites d'exposition admissibles au Canada peuvent être différentes, selon le domaine administratif dont elles relèvent (provincial, territorial, fédéral). Certains fabricants donnent leurs propres limites d'exposition recommandées pour leurs produits. Les professionnels de la santé et de la sécurité utilisent les limites d'exposition comme normes dans leur procédé d'échantillonnage de l'air. Les concentrations relevées dans l'air d'un milieu de travail sont comparées aux limites d'exposition dans le cadre de leur évaluation des risques d'atteinte à la santé. Votre entreprise est tenue par la loi de respecter les limites réglementaires applicables et ce ne sont pas nécessairement celles qui apparaissent sur la FTSS.

Propriétés irritantes du produit

Certains produits peuvent causer de l'irritation s'ils entrent en contact direct avec la peau, les yeux ou les voies respiratoires (nez, bronches, poumons). Toute information disponible sur les propriétés irritantes du produit sera donnée dans cette section.

Sensibilisation au produit

On dit qu'une personne est sensibilisée à un produit chimique lorsqu'elle se met à avoir des réactions allergiques après avoir été exposée à ce produit un certain temps. Il peut y avoir eu au début des réactions légères qui se sont empirées avec les expositions successives pour enfin devenir très graves, même à de courtes expositions et à de faibles concentrations du produit.

Deux genres de sensibilisation peuvent être reliées au travail : la sensibilisation de la peau et celle des voies respiratoires. La sensibilisation de la peau se manifeste typiquement par de l'enflure, de la rougeur, de la démangeaison, de la douleur et des ampoules. La sensibilisation des voies respiratoires peut se manifester par des symptômes semblables à ceux d'une crise d'asthme grave, notamment respiration sifflante, difficulté à respirer, oppression pulmonaire, toux et essoufflement.

Il est très important de réduire autant que possible l'exposition à des substances qui produisent la sensibilisation en respectant les mesures de maniement sécuritaire.

Cancérogénicité

On dit qu'une substance est cancérogène lorsqu'elle peut causer le cancer, et de là le mot cancérogénicité désignant la capacité de causer le cancer.

Aux fins du SIMDUT, Canada, les substances sont désignées cancérogènes lorsqu'elles sont reconnues comme telles par l'ACGIH (American Conference of Governmental Industrial Hygienists) ou le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer). Les listes de cancérogènes publiées par ces organismes comprennent les substances reconnues pour avoir causé le cancer chez les humains, ainsi que certaines substances ayant causé le cancer dans des expériences sur les animaux. Certains produits chimiques sont listés comme cancérogènes présumés ou possibles lorsque les preuves sont limitées ou tellement diverses qu'elles ne permettent pas de tirer une conclusion.

Si le produit que vous utilisez renferme des substances identifiées comme cancérogènes connus, probables, présumés ou possibles, vous devriez suivre très attentivement les mesures de maniement sécuritaire et réduire autant que possible l'exposition à ce produit.

Toxicité pour la reproduction

Aux fins du SIMDUT, le terme toxicité pour la reproduction désigne les effets qu'une substance pourrait avoir produits sur la fonction reproductive des adultes de sexe masculin ou féminin. Il s'agirait notamment d'une réduction de la fertilité chez l'homme ou la femme, de troubles menstruels, d'altérations gonadiques, ou d'effets sur l'accouplement ou la conception.

Si vous travaillez avec un produit chimique identifié comme présentant une possibilité d'atteinte à la reproduction, vous devriez réduire l'exposition autant que possible en observant les mesures de maniement sécuritaire.

Tératogénicité et embryotoxicité

On dit qu'une substance est tératogène lorsqu'elle peut causer des anomalies congénitales; on dit qu'elle est embryotoxique lorsqu'elle produit des effets toxiques sur le foetus qui se développe. Il s'agit dans un cas comme dans l'autre d'effets nocifs produits sur l'embryon ou le foetus au cours d'une grossesse.

La plupart des produits chimiques peuvent avoir des effets tératogènes à des doses extrêmement élevées, mais celles-ci produiraient alors chez la personne exposée, d'autres signes et symptômes de toxicité attirant l'attention sur la surexposition. Seuls les produits chimiques entraînant des effets sur la reproduction en l'absence d'autres signes de toxicité manifeste sont considérés comme véritables risques pour la reproduction. Les produits chimiques utilisés en milieu de travail ne tombent que très rarement dans cette catégorie.

Les femmes enceintes doivent user d'une prudence particulière pour éviter l'exposition à ces genres de substances autant que possible.

Mutagénicité

On dit qu'une substance est mutagène lorsqu'elle peut causer des altérations de l'ADN (mutations) par un procédé désigné sous le nom de mutagénèse. On parle de mutagénicité pour désigner la capacité que possède une substance de causer des mutations.

C'est l'ADN qui détermine les caractéristiques transmises par les parents à leurs enfants. L'ADN détermine de plus la façon dont les cellules se divisent ou se reproduisent dans l'organisme.

Divers tests de laboratoire servent pour déterminer si une substance chimique peut produire des effets mutagènes. Il existe par ailleurs une possibilité que les mutations puissent augmenter le risque de cancer ou de troubles de la reproduction, notamment la stérilité et les malformations congénitales. Cependant, les résultats des tests de mutagénèse ne permettent pas de faire des prédictions très fiables quant à ces effets, car le corps humain peut réparer les mutations, alors que les bactéries utilisées dans les tests ne peuvent pas le faire.

La mutagénicité est comprise sur les FTSS parce qu'elle est un signe avant- coureur de dangers éventuels et parce qu'il n'y a souvent que très peu de signes laissant entrevoir la possibilité d'effets génétiques et cancérogènes ou de toxicité pour la reproduction.

Produits toxicologiquement synergiques

On dit qu'il y a effet synergique lorsque l'exposition à plus d'une substance chimique au cours d'une période donnée produit une atteinte à la santé plus grave que celle que les substances en question auraient produite au total en agissant séparément. C'est comme si on disait que 1 + 1 = 3. Lorsque des substances sont synergiques, il faut réévaluer leur danger éventuel en tenant compte de leurs propriétés synergiques.

L'importance de savoir si vous utilisez des produits synergiques tient au fait qu'ils peuvent être plus nuisibles pour la santé s'ils sont utilisés ensemble que s'ils sont utilisés séparément.

7. Premiers soins


SECTION 7 : PREMIERS SOINS
Inhalation :
Peau :
Yeux :
Ingestion :

La section "Premiers soins" décrit les mesures à prendre immédiatement en cas d'exposition à une substance donnée. Les premiers soins ont pour but de réduire autant que possible la lésion immédiate ainsi que la possibilité d'incapacité éventuelle. Dans les cas graves, il est nécessaire d'administrer les premiers soins pour garder la victime en vie.

Il faut connaître l'information relative aux premiers soins avant de commencer à utiliser une substance, car il n'est plus temps de trouver et de lire la FTSS appropriée en plein état d'urgence. Tous ceux qui travaillent à proximité d'une substance dangereuse devraient réviser les mesures de premiers soins de temps à autre et tous devraient savoir où se trouvent le matériel et les dispositifs de premiers soins, comme la fontaine oculaire, la douche de sécurité et la trousse de premiers soins.

Les travailleurs doivent connaître la marche à suivre pour être en mesure d'administrer les premiers soins nécessaires en cas d'exposition aux substances dangereuses utilisées dans leur zone de travail. Dans la plupart des cas, une formation élémentaire en matière de premiers soins est suffisante, mais il est parfois nécessaire d'avoir des connaissances plus avancées, comme dans les cas où on doit administrer de l'oxygène ou pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire (RCP).

Les FTSS ne mentionnent souvent que les premiers soins qui s'imposent en cas de surexposition très grave. La personne qui administre les premiers soins doit décider de la gravité de la situation avant d'entreprendre des mesures complètes. Il est plus facile de prendre une décision si on a reçu la formation appropriée, mais en cas de doute, on peut suivre les instructions données sur la FTSS.

Lorsque des soins médicaux s'imposent, il est bon d'avoir une FTSS à envoyer au service d'urgence avec la victime. Si cela n'est pas possible, on enverra une étiquette du produit ou encore un contenant étiqueté, si le format le permet. Le personnel médical doit savoir de quelle substance il s'agit, quels sont les premiers soins recommandés et quels sont ceux qui ont été administrés. Certaines FTSS donnent même des instructions supplémentaires qui peuvent faciliter la tâche du médecin traitant. On y lira, par exemple, "Surveiller la fonction rénale pendant 24 heures".

8. Mesures préventives


SECTION 8 : MESURES PREVENTIVES
Mécanismes techniques :
Matériel personnel de protection :
 Gants (genre de matériel) :
 Protection des yeux :
 Protection respiratoire :
 Vêtements :
Exigences en matière d'entreposage :
Méthodes et équipement pour la manutention :
Mesures à prendre en cas de fuite ou de déversement :
Elimination des résidus :
Renseignements spéciaux en matière d'expédition :

La section "Mesures préventives" fournit l'information nécessaire pour mettre au point des procédures et pratiques permettant d'utiliser la substance sans danger. Il est à retenir que la plupart des fiches techniques sur la sécurité des substances sont rédigées en prévision de tous les usages raisonnables pouvant être faits du produit. Puisqu'elles doivent s'appliquer à des situations et à des emplois aussi divers, les renseignements relatifs à vos circonstances particulières ne sont pas toujours aussi précis que souhaité. Il pourrait être bon de consulter un spécialiste en hygiène et sécurité pour interpréter l'information et évaluer sa pertinence dans votre cas. Vous pouvez par ailleurs obtenir des renseignements plus spécifiques en vous adressant au fabricant aux numéros de téléphone donnés dans les sections intitulées Source de la FTSS et Information sur le produit.

Tous les dangers possibles (incendie, réactivité et lésions corporelles) doivent être considérés au moment de prévoir des mesures de maniement sécuritaires. La section Mesures préventives de la FTSS renseigne ordinairement sur les équipements de protection individuelle, mesures d'ingénierie, mesures de nettoyage après fuite ou déversement, élimination des déchets, mesures de maniement générales, équipements et exigences de stockage.

Mesures d'ingénierie

Les systèmes de contrôle technique ont pour but de réduire les dangers possibles, soit en éliminant la source de danger, soit en isolant le travailleur qui y est exposé. Ils comprennent la ventilation mécanique et l'isolement des procédés. Les systèmes de contrôle technique sont importants parce qu'ils sont intégrés aux méthodes de travail dans le but de réduire le danger.

Si on peut adopter une substance ou un procédé industriel moins dangereux, les systèmes de contrôle technique sont la meilleure solution. On les préfère à d'autres mesures de contrôle, comme l'emploi d'équipements de protection individuelle, car ils visent soit à éliminer le danger à sa source, soit à mettre un barrage permanent entre le travailleur et la source de danger.

La FTSS ne fournit pas ordinairement de particularités techniques (par exemple, débit de ventilation, taille du ventilateur etc.), car les dispositifs de contrôle doivent être adaptés à chaque milieu de travail particulier.

Vous devez vous assurer que les systèmes de contrôle technique recommandés pour votre travail sont en bon état et qu'ils sont en marche lorsque vous utilisez une substance dangereuse. S'il y a un changement de procédé ou de substances utilisées, il peut être nécessaire de changer également la technique de contrôle.

Équipements de protection individuelle

C'est sous cet en-tête qu'on trouve des renseignements généraux concernant la nécessité d'utiliser et la façon de choisir des équipements de protection individuelle, notamment des vêtements de protection, lunettes et appareils respiratoires.

(i) Vêtements de protection
Les vêtements de protection comprennent des articles comme les gants, les tabliers, les combinaisons et les bottes. La FTSS devrait vous indiquer quels sont les genres de caoutchouc et d'autres substances capables de résister au produit que vous utilisez. Il n'existe aucune substance capable de résister à tous les produits chimiques. Prenons comme exemple le cas de l'alcool polyvinylique, qui offre une excellente protection contre le diisocyanate de toluène, mais résiste mal au trichloroéthylène. Certaines

FTSS disent seulement que le matériau doit être imperméable ou résistant. Dans ce cas, il faut se renseigner quant au matériau particulier dont l'article doit être fait. Il se pourrait que le fabricant ou fournisseur du produit chimique en question ou un fabricant de vêtements de protection puissent vous renseigner à ce sujet.

Autant que possible, on doit porter des vêtements de protection résistant à toutes les substances chimiques dangereuses auxquelles on risque d'être exposé dans l'exécution d'une tâche particulière. Il faut de plus assurer l'entretien convenable des équipements de protection utilisés (par exemple, certains gants de protection devraient être rincés ou lavés après chaque usage).

(ii) Protection des yeux
On indique sous cet en-tête le genre de protection des yeux qui pourrait être nécessaire lorsqu'on travaille avec la substance en question. Les dispositifs de protection des yeux les plus répandus sont les lunettes de sécurité, les lunettes à coques protégeant contre les produits chimiques et les écrans faciaux.

(iii) Protection des voies respiratoires
Il existe plusieurs genres de dispositifs de protection des voies respiratoires. Il est parfois nécessaire de changer de dispositif selon la quantité de substance dangereuse qui se trouve dans l'air. De plus, un dispositif qui est efficace contre certains genres de produits ne procure parfois qu'une protection minime contre d'autres genres de produits.

Des lignes directrices complètes sur les dispositifs de protection des voies respiratoires ne peuvent pas ordinairement être données sur une FTSS, car il n'y a pas assez d'espace et les détails nécessaires sur le milieu de travail où ces dispositifs sont utilisés ne sont pas connus. Le choix du meilleur dispositif possible peut être très compliqué et il faut ordinairement commencer par une analyse du milieu de travail. Cette analyse doit être faite par une personne qui connaît bien vos opérations et qui est capable d'évaluer les risques éventuels.

S'il est nécessaire d'utiliser des dispositifs de protection des voies respiratoires dans votre milieu de travail, il faut instituer un programme complet prévoyant le choix des dispositifs appropriés, les essais d'ajustement, la formation et l'entretien. La norme CSA intitulée «Choix, entretien et utilisation des appareils respiratoiresė doit être observée.

Selon la nature du travail, il peut être nécessaire d'utiliser des dispositifs de protection individuelle continuellement, à certains moments ou seulement en cas d'urgence. Chaque travailleur doit connaître l'équipement de protection dont il a besoin. Il doit savoir où, quand et comment utiliser cet équipement et il doit être capable d'en faire l'entretien et de reconnaître toute défectuosité.

Certaines FTSS ne donnent aucune information sur l'équipement de protection individuelle. Si vous considérez que des possibilités d'exposition dangereuse existent dans votre cas, consultez l'article "Voies d'exposition" à la section "Propriétés toxicologiques". Si un risque d'exposition est mentionné et si la voie d'exposition est donnée, vous devriez obtenir des conseils sur le port d'équipements de protection. Par exemple, si vos mains entrent en contact avec une substance capable d'abîmer ou de pénétrer la peau, le port de gants de protection pourrait être nécessaire.

Exigences de stockage

Sous cet en-tête sont donnés des conseils sur le stockage sécuritaire de la substance en question. Dans le cas d'une substance inflammable, on dira souvent, par exemple, "Stocker dans un endroit frais, sec et bien aéré, à l'écart de la chaleur et de toute source d'inflammation". La FTSS peut aussi donner des renseignements sur les genres de substances chimiques qu'il faut ÉVITER d'entreposer à proximité du produit.

Les recommandations visant le stockage sont un bon point de départ pour décider où et comment stocker les produits chimiques. Consultez également les sections de la FTSS intitulées Incendie/Explosion et Réactivité. Pour aménager des zones de stockage des produits chimiques sécuritaires, il faut également consulter les codes d'incendie et de construction ainsi que les normes de l'industrie.

Méthodes et équipements de manutention

Vous trouverez ordinairement sous cet en-tête un exposé des mesures de sécurité qui s'imposent lorsqu'on utilise la substance en question. Il se pourrait, par exemple, qu'on y recommande la mise à la terre ou à la masse du contenant servant à transverser un liquide inflammable. Vous pourrez décider si ces instructions s'appliquent dans votre cas, selon l'utilisation que vous faites du produit et les mesures de contrôle qui sont déjà en place. Une évaluation du travail que vous effectuez permettra de déterminer quelles sont les meilleures précautions à prendre. Vous devez connaître les procédés de manutention spécifiques ayant trait à votre travail.

Nettoyage après fuite ou déversement

Les instructions générales concernant le nettoyage en cas de déversement ou de fuite sont données dans cette section. Des précisions peuvent être fournies, notamment en ce qui concerne les matières absorbantes à utiliser. Cette information sert aux responsables de la planification des mesures d'urgence en cas de déversement. Il est ordinairement nécessaire d'avoir une formation spéciale en matière de nettoyage après une fuite ou un déversement. Vous devriez connaître le programme de mesures d'urgence qui s'applique à votre lieu de travail.

Élimination des déchets

L'information relative à l'élimination des déchets sert à ceux qui font la planification des mesures à prendre dans ce domaine. La FTSS n'indique ordinairement pas toutes les mesures et précautions qui s'imposent en matière d'élimination des déchets dangereux. De plus, il arrive souvent que la FTSS ne mentionne pas les règlements fédéraux, provinciaux et régionaux qui doivent être observés. Il faut s'adresser aux bureaux respectifs de votre région pour obtenir ces renseignements.

Particularités d'expédition

Si des précautions particulières s'imposent en matière d'expédition du produit en question, elles seront mentionnées à cet article. Par exemple, certains produits peuvent être sensibles au choc ou à la température élevée. Le fournisseur donne parfois à cet article la classification affectée au produit pour fins de transport (TDG - Transport of Dangerous Goods).

9. Renseignements sur la preparation


SECTION 9 : RENSEIGNEMENTS SUR LA PREPARATION
Préparé par (groupe, département, etc.) :
No. de téléphone :
Date de préparation :

Le numéro de téléphone de l'auteur de la FTSS, donné dans cette section, est un bon point de départ pour obtenir des renseignements supplémentaires concernant l'hygiène et la sécurité.

Il est important d'avoir accès à une FTSS actuelle. La date de rédaction de la FTSS est ordinairement donnée à la fin de la FTSS. Si vous n'êtes pas certain que la FTSS est à jour, communiquez avec le fabricant ou fournisseur. Au Canada, le SIMDUT exige que les FTSS ne datent pas de plus de trois ans.

Conclusion

Il est important de se rappeler qu'une FTSS n'est pas en soi une source complète d'information en matière d'hygiène et de sécurité, car elle a été rédigée pour servir dans plusieurs milieux de travail différents et ne peut donc pas donner les conseils qui conviennent dans chaque cas particulier. Cependant, la FTSS est un point de départ essentiel lorsqu'on désire élaborer un programme intégral d'hygiène et de sécurité en ce qui a trait à une substance donnée. Les questions suivantes vous aideront à déterminer quels sont les renseignements particuliers qui vous permettront de travailler sans danger avec une substance particulière.

Points importants - Considérer en consultant une FTSS

Identification

_____ Avez-vous bien la FTSS qui correspond à la substance que vous utilisez ou avez l'intention d'utiliser?

_____ La FTSS que vous avez est-elle à jour?

_____ La description de la substance sur la FTSS correspond-elle à la substance que vous avez en main?

Dangers possibles

_____ Cette substance peut-elle brûler ou exploser?

_____ Cette substance est-elle instable? Si elle l'est, dans quelles conditions l'est-elle?

_____ Cette substance peut-elle réagir avec d'autres produits chimiques? Dans l'affirmative, quels sont-ils?

_____ Cette substance peut-elle être nuisible pour la santé? Connaissez-vous les symptômes d'exposition? Avez-vous parlé à votre médecin des effets possibles sur la santé?

Mesures préventives

_____ Faudrait-il mettre en place des mesures techniques pour limiter l'exposition dans votre milieu de travail?

_____ Est-il nécessaire de prendre des précautions spéciales pour la manutention de cette substance?

_____ Avez-vous besoin d'équipements de protection?

_____ Des précautions spéciales sont-elles nécessaires lorsqu'on mélange cette substance avec d'autres produits chimiques?

_____ Doit-on assurer des conditions d'entreposage spéciales pour cette substance?

Mesures d'urgence

_____ Savez-vous que faire en cas d'incendie ou d'explosion?

_____ Connaissez-vous les premiers soins nécessaires en cas d'exposition?

_____ Savez-vous quelles sont les mesures à prendre en cas de déversement ou de fuite?

_____ Connaissez-vous l'emplacement et le mode d'emploi du nécessaire d'urgence?



FTSS | Chercher | Description | Index | Zones | Exemples d'interrogation | Entreprises contribuant | FTSS reçues et devant être traitées | Comment verser des fiches dans FTSS | Comprendre les FTSS